Maison des Hommes et des techniques

Nos origines

Historique

Le départ du Bougainville le 3 juillet 1987En juillet 1987, c'est le départ du Bougainville, dernier navire construit dans les chantiers navals nantais avant la fermeture. La fin de Dubigeon met un terme à une tranche d'histoire industrielle et ouvrière. Nantes, cité maritime, tourne le dos à des siècles d'activités marqués par la construction navale, qui avait été pendant longtemps l'industrie dominante et avait employé des dizaines de milliers d'ouvriers. Afin de sauvegarder les traces du passé industriel de la Prairie-au-Duc et de les mettre en valeur, des salariés et le comité d'entreprise ont l'idée, à partir de 1980, de créer un lieu de la mémoire vivante de la Navale nantaise.

1986 : Création de l'Association Histoire de la construction navale à Nantes (AHCNN), qui agit dès le lendemain de la fermeture, dont l'objectif est de sauver de la décharge archives et outils et d'empêcher ainsi que le site ne devienne la proie des bulldozers. De plus, elle affiche la volonté de mettre à la disposition du public un lieu d'animation, d'exposition et de documentation. Ce projet trouve le soutien de l'Association des comités d'entreprise de Nantes et de sa région (ACENER).

La volonté d'aller plus loin

Face à un monde du travail en pleine mutation, les initiateurs du projet veulent comprendre d'où ils viennent pour mieux saisir où ils vont. En s'appuyant sur leur expérience de métiers et de rapports collectifs riches, ils cherchent à créer un lieu qui ne soit ni un musée, ni un centre de culture scientifique. À partir de l'histoire de la construction navale nantaise, il s'agit de porter un regard sur le monde du travail dans son ensemble et de mettre en valeur ses cultures propres.

Les premières actions concrètes

Durant l'été 1990, l'association organise une exposition au Château des ducs de Bretagne : Dubigeon, 250 ans de chantiers navals à Nantes. Le 5 octobre 1990, Hervé Tougeron, co-fondateur du Théâtre de la Chamaille, monte Othello dans le hangar AP3, la « fabrique des sourds » qui avait servi à la préfabrication des blocs entrant dans la construction des navires. AHCNN participe alors activement à la création de la Maison des Hommes et des techniques « pour donner un espace et une tribune à tous les salariés de ces entreprises qui constituent le tissu industriel nantais ».

Création de la Maison des Hommes et des techniques

L'assemblée générale constitutive de la MHT en 1994La Maison des Hommes et des techniques - nom choisi en référence à la convivialité et à « l'esprit de famille » qui règnent parmi les anciens de la Navale - tient son assemblée générale constitutive le 23 février 1994 et est inaugurée officiellement le 15 avril 1994.

 

 

 

 

Haut de page