Maison des Hommes et des techniques

Autres manifestations

Tout au long de l'année, la Maison des Hommes et des techniques organise ou participe à des manifestations réalisées en collaboration avec ses nombreux partenaires. Initiatives ponctuelles ou s'inscrivant dans un partenariat à long terme, elles lui permettent de remplir sa mission de valorisation des cultures ouvrières et populaires et de réfléchir au devenir du monde du travail.

Journées du patrimoine 2018

2018 est une année anniversaire sur le site des chantiers ! Le bâtiment « Ateliers et Chantiers de Nantes » ainsi que les cales de lancement 2 et 3 ont été construits pendant la Première Guerre mondiale et célèbrent leur cent ans cette année. La grue Titan jaune, quant à elle, a soixante ans car elle a été construite par l'entreprise Paris en 1958. Nous profitons de l'occasion pour sortir trois petites brochures, chacune retraçant l'histoire d'un des monuments. Vous les trouverez sur les trois stands érigés sur place et à l'accueil de la MHT (1 € la brochure, 2 € les trois).

Comme tous les ans, une visite guidée du site sera proposée, le samedi et le dimanche à 15 h 30 (rendez-vous à la MHT).

Ce sera également l'occasion de (re)découvrir les trois expositions en place : Bâtisseurs de navires ; Vivre, travailler, militer. Histoire sociale de la Navale nantaise (1881-1987), ainsi que Femmes au travail. Des anciens de la Navale, bénévoles à la MHT, vous trouveront sur place et répondront à vos questions. Un ancien salarié de Paris les accompagnera du côté de la grue le samedi après-midi.

Nous vous accueillerons de 14h à 18h.

1968 : mai parisien, mai nantais

Rencontre autour de Mai 68 avec Sébastien Vassant, auteur de La Veille du grand soir

Il y a 50 ans, une crise existentielle secoue la France. Dans Mai 68 : La veille du grand soir,  le lecteur est là où l’histoire s'écrit, à la Sorbonne et à l’Élysée, aux usines Renault ou à la Préfecture. Il côtoie Cohn-Bendit, voit débattre Sartre. En contrepoint, les auteurs racontent aussi les atermoiements au sommet de l’État : les affrontements entre De Gaulle et Pompidou ou les négociations entre un Chirac armé jusqu’aux dents et la CGT… Ce livre est le récit historique et romanesque de Mai 68, dessiné par Sébastien Vassant et nourri du vécu de Patrick Rotman et des entretiens inédits qu'il a réalisé auprès du pouvoir.

À l’occasion du cinquantenaire de Mai 68, la Mystérieuse librairie nantaise, le Centre d’histoire du travail et la Maison des Hommes et des techniques vous invitent à une rencontre avec Sébastien Vassant, dessinateur de la bande dessinée Mai 68 : La Veille du grand soir (Éditions Delcourt, 2018) consacré au déroulement de Mai 68  à Paris. L’occasion d’interroger l’auteur sur la genèse du projet et d’imaginer, en compagnie de témoins des évènements nantais : et si nous écrivions une version locale de La veille du Grand soir, que mettrions-nous dedans ?

Le samedi 2 juin 2018 à 15h à la Maison des Hommes et des techniques
Entrée libre

 

 

 

Rencontre publique autour du projet « Batignolles-Saint-Jo »

Toute une population (chorales, écoles, maison de quartier, amicales laïques) est actuellement mobilisée pour réaliser une fresque théâtrale chantée retraçant le riche passé ouvrier du quartier des Batignolles et de St-Joseph de Porterie. Jean-Luc Annaix, entouré d’un groupe de participants au projet, propose une lecture d’extraits du spectacle entrecoupés de chansons. Cette lecture sera suivie d’un échange avec le public.

Le samedi 21 avril 2018 à 15h dans la salle d'exposition de la MHT
Entrée libre

 

 

 

 

 

 

« Batignolles-Saint-Jo » : une fresque théâtrale chantée

Drôles, émouvantes ou festives, 15 séquences théâtrales chantées retracent le riche passé du quartier : l'embauche d'un ouvrier tchèque à l'usine, la vie dans les maisons en bois des cités racontée par des enfants, les grèves et les luttes sociales, l'inoubliable visite du Prince Parachutra en 1924, la construction du stade de la Beaujoire, la célèbre Revue des Batignolles... Le spectacle s'achèvera par un bal réunissant acteurs et spectateurs. Renseignements : Théâtre-Nuit Jean-Luc Annaix, porteur du projet - Emilie Bruguière, médiatriceStudio Saint Georges des Batignolles - 27 avenue de la Gare St-Joseph - 44300 Nantes - 02 40 69 00 47 - theatre-nuit-com@wanadoo.fr

Animation ferroviaire

Amateurs de modèles réduits, petits et grands, vous les attendiez impatiemment, ils reviendront pendant la première semaine des vacances d'hiver. En effet, le Cercle atlantique du zéro, avec son circuit de petits trains et sa scénographie proche de la réalité, sera présent du lundi au vendredi inclus. L'animateur du circuit, Jean-Pierre, ne se lassera pas de vous donner des explications teintes d'humour et dans la bonne humeur.

Les 26 et 27 avril, 2, 3, 4, 7, 9 et 11 mai 2018
de 10h à 12h30 et de 14h à 18h
Les samedi et dimanche 12 et 13 mai 2018 de 14h à 18h
Entrée libre et gratuite

 

 

 

 

 

 

 

 

Chantier naval. Là d'où viennent les bateaux

Conte écrit et présenté par Jeanine Qannari

À l'occasion des Journées européennes du patrimoine et dans le cadre des manifestations organisées à l'occasion des trente ans de la fermeture du dernier chantier nantais, la Maison des Hommes et des techniques accueille la représentation de Chantier naval. Là d'où viennent les bateaux.

En 2013, Jeanine Qannari a collecté les paroles des salariés et retraités aux Chantiers de l'Atlantique de Saint-Nazaire. De ces témoignages elle a fait un spectacle, mélange de faits réels et de fiction poétique. Seule sur scène, elle nous conte la vie à l'usine avec ses bons et mauvais côtés, les rêves, les ambitions mais aussi les luttes de ces hommes et de ces femmes d'exception. Le spectacle se déroule sous la forme de récits croisés, autour de quatre personnages principaux : Le Vieux, Elle, Lui et Eux.

Un livret reprend le texte de Chantier naval. Enrichi de très belles photos réalisées par des salariés du chantier de Saint-Nazaire, il peut être acheté à la MHT au prix de 10 €.

Vous pouvez consulter aussi : http://www.arcalande.fr/ciearcalande/dou-viennent-les-bateaux/.

Le dimanche 17 septembre 2017 à 18 h
Cale des sous-marins (ancienne cale couverte)
En raison de mauvaises conditions météo, la présentation aura lieu
dans les locaux de la MHT
Entrée libre.

 

 

 

 

 

Projection d'images

Chaque jour, du 15 au 30 septembre 2017, à la nuit tombée, les murs du site des chantiers s'habilleront d'images d'archives de la Navale. Les visiteurs pourront admirer les différentes photographies représentant, par exemple, un lancement de navire, des ouvriers au travail, une manifestation... Grâce à la borne Wifi gratuite présente sur le site, ils pourront consulter le site internet de la Maison des Hommes et des techniques pour avoir de plus amples informations concernant les images. Un panneau devant le bâtiment Ateliers et Chantiers de Nantes les orientera dans leur déambulation.

Du vendredi 15 au samedi 30 septembre 2017 De 21 h à 01 h du matin

 

 

Le blockhaus en face de l'entrée du chantier sur le boulevard Léon-Bureau servait de lieu de rassemblement inter-chantiers pendant les années cinquante et soixante. Perchés sur le haut des marches, les responsables syndicaux s'y adressent à la foule des ouvriers en bleu de travail. Cette photo date des années 1950.
Construit par l'Occupant allemand pendant la Seconde Guerre mondiale, ce Luftschutzraum servait d'abri aux ouvriers des chantiers pendant les bombardements. Aujourd'hui, appelé DY10 suivant la référence cadastrale du terrain sur lequel il fut construit, il héberge des bureaux d'études et des associations et sert de lieu de répétition à des groupes de musique et de création à des artistes.

Une équipe de riveurs pose les rivets sur le support d'arbre à hélice du Guépratte, un escorteur d'escadre construit aux Ateliers et Chantiers de Bretagne de 1954 à 1956. Trois ouvriers font partie de l'équipe de rivetage : le riveur, le teneur de tas et, habituellement, le chauffeur de clous. Tout jeune ouvrier, celui-ci amène le rivet (aussi appelé clou) à bonne température dans une forge, puis le transmet au teneur de tas qui, à l'aide de son outil de travail, le tas, le maintient en bonne position. L'ouvrier le plus expérimenté, le riveur, l'écrase à l'aide d'un marteau pneumatique. Dans ce cas-ci, à un endroit du navire qui n'exige pas une étanchéité parfaite, les rivets sont posés à froid. Le découpeur, qui se tient derrière le riveur, les les découpe à la bonne longueur.

Le lancement du cargo Sistina, construit aux Ateliers et Chantiers de Bretagne pour la Marine marchande norvégienne, a lieu le 13 septembre 1958. Avec ses 144 m et demi, le navire est alors le plus long jamais lancé par les ACB dans la Loire. Comme de coutume à Nantes, une nombreuse foule, amassée sur le quai d'en face, assiste au spectacle.

 

 

 

Le car-ferry Liberté a été construit sur la cale 3 par Dubigeon-Normandie et lancé le 5 décembre 1979. Construit pour la Société nationale maritime corse-Méditerranée (SNCM) pour les lignes du Maghreb, il est ensuite vendu à la compagnie maritime Comarit et rebaptisé Biladi. Désarmé à Sète en 2012, il est vendu à un armateur grec en 2013, qui le revend à la casse. Il est démoli aux chantiers turcs d'Aliaga la même année.

 

 

 

Manifestation unitaire CGT-CFDT des travailleurs de la Navale à Nantes vers 1980.

 

 

 

 

Vies de chantiers

Appropriation du patrimoine par les jeunes

Dans le cadre de l'appel à projet Appropriation du patrimoine par les jeunes, proposé par le Conseil régional des Pays-de-la-Loire, la Maison des Hommes et des techniques, en partenariat avec le média VLIPP, a décidé de lancer un projet vidéo intitulé Vies de chantiers auprès de jeunes en difficulté. Le projet a pour objectif de faire se rencontrer deux mondes : les jeunes et les anciens ouvriers des chantiers navals de Nantes, afin de réaliser des reportages sur les thématiques qui les ont touchés. Nous y avons vu une occasion d'amener des jeunes à réfléchir au patrimoine immatériel des chantiers navals, à la conservation de celui-ci, ainsi qu'au sens dont il peut être porteur pour eux, tout en favorisant le lien intergénérationnel.

 
 
 
 
Pourquoi ce projet ?

Au moment de faire un choix d'orientation ou de commencer à travailler, beaucoup de jeunes ont une image du monde du travail imprécise, voire négative. Depuis plus de vingt ans, la MHT s'applique à transmettre aux jeunes en visite dans nos locaux une vision du monde du travail marquée par des notions comme le collectif, le savoir-faire, le savoir-être et la solidarité. Celles-ci font partie du patrimoine immatériel des chantiers, que l'association valorise en plus du patrimoine matériel.

 
Les participants

Le projet s'est adressé à des jeunes en réinsertion (avec l'organisme de formation Motiv'action) et à des jeunes souffrant de troubles du comportement (pris en charge par l'ITEP de la Papotière). Chaque établissement a sélectionné six jeunes motivés pour réaliser le cycle de douze séances. Grâce à son expertise du milieu audiovisuel, le média VLIPP a assuré l'encadrement technique et a prêté le matériel pour réaliser les vidéos.

D'ici peu, les réalisations des jeunes seront visibles dans la salle d'exposition de la MHT.

Le Cercle atlantique du zéro

Les animateurs du Cercle atlantique du zéro seront de retour à la Maison des Hommes et des techniques pour présenter lleurs circuits ferroviaires au format zéro. De petits trains circuleront dans des paysages tout droit issus de l'époque de la vapeur. Des activités ludiques seront proposés aux petits.

Du lundi 20 au vendredi 24 février 2017
De 10h à 12h30 et 14h à 18h
Entrée libre

 

 

 

 

 

Haut de page