Maison des Hommes et des techniques

Expositions itinérantes

Viv(r)e le temps libre ! Les Loisirs ouvriers et populaires

L'acquisition de temps libre, pour les populations ouvrières, est une histoire assez récente et le résultat d'une lutte acharnée. Dès la fin du XXe siècle, la revendication des « trois huit » (huit heures de travail, huit heures de sommeil, huit heures de loisirs) fut au cœur des revendications ouvrières dans l'Europe entière. On comprend que le Front populaire, avec l'avènement des congés payés, soit devenu un événement quasi mythique. La conquête du temps libre, dont la loi sur les 35 heures constitue le dernier épisode, va de pair avec de larges interrogations sur l'utilisation de ce temps, dont les organisations ouvrières et un grand nombre d'associations se sont préoccupées très tôt.

L'exposition Viv(r)e le temps libre ! retrace, sur des panneaux richement illustrés, l'évolution des loisirs ouvriers et populaires depuis le XXe siècle. Elle rappelle les origines et les raisons d'être des mouvements d'éducation populaire et des associations qui se préoccupent de l'encadrement du temps libre. Des dizaines de photos évoquent les différentes formes de loisirs populaires, comme le camping, le jardinage, les sports, le bricolage, la radio, le théâtre populaire...

Des documents pédagogiques sont à la disposition des professeurs (niveaux CM1-CM2, 6e ou 5e, niveaux 4e, 3e et 2e).
Les demander par e-mail à mht.nantes@wanadoo.fr

Un livret de l'exposition (avec le contenu intégral) est également disponible au prix de 2 €.

Données techniques
Support : bâches avec oeillets
Exposition en trois parties :
Historique : 16 bâches 80 x 100 cm
Organisations : 5 bâches 52 x 100 cm
Types de loisirs : 8 bâches 52 x 52 cm
1 vidéo de 10 mn sur la Boule nantaise en SVCD
Aperçu de l'exposition : Historique — Organisations — Activités
Réalisée en 2006
Prix de location : 60 € par semaine

 

 

 

 

 

 

 

Nantes, d'isles en île

Réalisée par Françoise Lelièvre, chercheuse au service de l'Inventaire général de la Région Pays-de-la-Loire, cette exposition retrace l'histoire de la lente transformation d'un archipel d'îles du Moyen Âge en une île unique au XXe siècle. Ce processus, qui s'étira sur un millier d'années, est illustré à l'aide d'une sélection de quinze documents de 1645 à 1997 : des cartes géographiques, des dessins, des photos aériennes.

Données techniques
16 panneaux rigides en PVC
Dimensions : 80 x 120 cm
Réalisée en 2001
Aperçu de l'exposition
Prix de location : 30 € par semaine

 

 

 

 

 

Travailler sur l'estuaire

L'exposition d'Yves Berrier, photographe professionnel, place l'activité humaine au centre de l'identité ligérienne, au même titre que les infrastructures industrielles et la nature. Les photographies d'Yves Berrier et les témoignages sonores des hommes et des femmes rencontrés, portent un regard sur les réalités d'aujourd'hui. Prises sur les lieux de travail, avec un souci documentaire, les images ne sont pas dénuées de poésie : les lumières captées, la beauté des couleurs, l'attitude des personnes photographiées en témoignent. Chacun raconte son métier : le chemin qui y mène, les risques qu'il comporte, les gestes qui le composent, l'affection qu'il suscite...

Données techniques
Tirages argentiques sur dibon
Dimensions :
5 photos panoramiques 120 x 40 cm
21 photos 40 x 60 cm
8  photos 50 x 50 cm
5 panneaux-texte 25 x 60 cm décrivant chacun des cinq métiers choisis
2 panneaux-texte 50 x 50 cm introduisant et concluant l'exposition
Des documents sonores (témoignages oraux)
Prix de location : 100 € par semaine

 

 

 

 

 

 

Bateaux-lavoirs à Nantes

Dix beaux tirages à partir d'images conservées par les Archives municipales de Nantes et le Service de l'inventaire de la Région Pays-de-la-Loire ont été réalisés à l'accasion de l'exposition Le carrosse et le battoir, présentée par la Maison des Hommes et des techniques en 2006. Elles montrent une vue inédite de la Ville de Nantes, à l'époque où les quais de la Loire, de l'Erdre et de la Sèvre étaient longés par ces « buanderies » à l'ancienne.

Données techniques
10 tirages noir et blanc
Dimension des cadres (en bois sous verre)  : 62 x 52 cm
Réalisée en 2006
Prix de location : 20 € par semaine

 

 

 

 

Les grèves de 1955, à Saint-Nazaire et à Nantes

Cette exposition fut réalisée à l'occasion du cinquantième anniversaire des grèves de 1955, en partenariat avec le Centre d'histoire du travail et le Centre de culture populaire de Saint-Nazaire.

1945 : le pays est en ruines. Il faut reconstruire les logements éventrés par les bombes, les usines détruites, reconstituer une flotte navale... Il s'agit de « se retrousser les manches » et de supporter encore les privations nées de la guerre. Les ouvriers de Saint-Nazaire et de Nantes acceptent tant bien que mal, nécessités de la reconstruction aidant, que leurs revenus stagnent alors que les conditions de travail se durcissent et que le coût de la vie augmente. En 1950, ils revendiquent une augmentation significative de leurs salaires. En vain. Mais ce n'est que partie remise.

En 1955, au terme de plusieurs mois d'affrontements, de négociations, de grèves et de lock-out, le mouvement ouvrier remporte une victoire significative. Ce conflit occupe, par la durée et sa dureté, une place à part dans l'histoire sociale de la Loire-Atlantique et dans l'hexagone. Largement commenté, il fut la démonstration de la force ouvrière et du pouvoir des syndicats luttant ensemble. Il souleva également de nombreuses questions : sur le caractère « anarcho » de la classe ouvrière locale, sur les rapports entre « masses ouvrières » et directions syndicales, sur le rôle respectivement de la violence et des négociations dans les conflits du travail, etc...

Données techniques
16 panneaux rigides sur support PVC
Dimensions : 90 x 90 cm
Réalisée en 2005
Aperçu de l'exposition
Prix de location : 50 € par semaine

 

 

 

 

 

Nantes au temps des cap-horniers

Entre 1889 et 1921, les célèbres cap-horniers ont marqué de leur empreinte le commerce maritime international. Ils partaient affronter le terrible Cap Horn afin de relier l'Europe à la côte ouest des Amériques.

Grâce aux primes de l'État, Nantes et Saint-Nazaire ont construit quasiment les deux tiers de ces voiliers long-courriers, tandis que les armateurs locaux possédaient la moitié de la flotte nationale. Cet épisode bref mais intense a notamment permis au port de Nantes de relever la tête dans une période difficile pour lui, qui connut le développement de Saint-Nazaire et du chemin de fer.

Données techniques
7 panneaux rigides en PVC
Dimensions : 80 x 120 cm
Réalisée en 2004
Aperçu de l'exposition
Prix de location : 20 € par semaine

 

 

 

 

 

Les ACB

Les Ateliers et Chantiers de Bretagne (ACB), issus de trois petits chantiers nantais (Oriolle, Voruz, De La Brosse et Fouché) ont été créés en 1909. Il furent l'un des trois grands chantiers nantais au XXe siècle, avant que sa branche navale ne soit unie aux Chantiers de la Loire, donnant naissance aux Ateliers et Chantiers de Nantes (ACN) en 1961. L'ensemble fut absorbé par Dubigeon, qui s'installa sur la Prairie-au-Duc en 1969. L'exposition retrace l'histoire des ACB depuis ses origines à aujourd'hui, racontant un pan essentiel de l'histoire industrielle nantaise.

 

 

Données techniques
20 panneaux rigides en PVC
Dimensions : 150 x 90 cm
Aperçu de l'exposition
Prix de location : 60 € par semaine

 

 

 

 

 

Images de boîtes

Les images réalisées par Hélène Cayeux, journaliste à Ouest-France, dans les années 1980 et 1990 constituent un véritable voyage dans le monde du travail. Elle y raconte une histoire d'hommes et de femmes, avec leurs regards, leurs visages et leurs émotions qui s'expriment dans les gestes du travail, dans les conflits aussi. C'est aussi le travail d'une grande photographe de presse qui s'expose ici.

Présentée à la Maison des Hommes et des techniques en 1995, l'exposition Images de boîtes a fortement impressionné ceux et celles qui l'ont vue. Une partie des photos sont toujours exposées dans le hall d'entrée de l'association.

Données techniques
80 photos en noir et blanc, dont une partie encadrées
Dimensions : 30 x 45 cm
Prix de location : entre 30 et 60 € (selon le nombre d'images empruntées)

 

 

 

 

 

La navale en chantier

Réalisée en juin 1995, en complément de la première édition de Bâtisseurs de navires, l'exposition réalisée par le photographe Wilfried Guyot avait comme but de montrer le travail des constructeurs de navires encore en activité à Saint-Nazaire. Avec la complicité du comité d'entreprise des chantiers, il a pu suivre les hommes au travail et fixer leurs gestes au quotidien.

Données techniques
34 photos noir et blanc non encadrées
Dimensions : 40 x 30 cm
Prix de location : 30 € par semaine

 

 

 

 

Bâtisseurs de navires

En 1995, la Maison des Hommes et des techniques a réalisé une première exposition sur la construction navale à Nantes, ses lieux, ses chantiers, ses techniques, ses métiers et ses hommes, intitulée Bâtisseurs de navires. Visitée par de nombreux Nantais, elle leur racontait une histoire locale encore récente. Elle a servi de base pour créer l'exposition permanente sur l'histoire de la construction navale à Nantes. Entièrement refaite dans une scénographie originale, les éléments de l'exposition ancienne sont accessibles au prêt. Ils racontent l'histoire de la construction navale à Nantes, l'évolution des techniques et les luttes sociales.

Données techniques
Panneaux de dimensions différentes
Supports : PVC et carton-plume
Prix de location : gratuit

 

 

 

 

Haut de page