Maison des Hommes et des techniques

Le bâtiment flottant

Le bras de la Madeleine lors des Rencontres du fleuve en 2008À partir de mai 2008, un projet de construction d'un bâtiment flottant par un promoteur privé sur la rive sud du bras de la Madeleine (cf. Presse-Océan, 6 mai 2008), inquiète vivement les associations présentes sur le site des Chantiers. Collectivement, elles s'opposent à la privatisation de la Loire et des quais de la Prairie-au-Duc, et plaident pour que ce grand espace public, rénové avec des fonds publics, reste la propriété de tous.

 

La solidaire du chocolat sur le bras de la Madeleine en 2009Une pétition a été signée par cinq mille Nantais, indépendamment du fait que le maire de Nantes ait donné son accord pour la réalisation du projet. Elle appelait les Nantais à réagir et à exiger une concertation sur l'utilisation de cette partie du bras de la Madeleine. Au moment où le fleuve était réinvesti par de grandes initiatives d'animation fluviale (Les Rencontres du fleuve, Maxi-Trimaran Banque populaire V, Solidaire du chocolat...), cette initiative privée risquait d'empêcher les Nantais de se réapproprier l'un des plus beaux endroits de Nantes et d'en réserver le bénéfice essentiel à quelques clients privilégiés.

Communiqué du 20 septembre 2007 (pdf)

Argumentaire (pdf)

Communiqué du 28 octobre 2008 (pdf)

Communiqué du 5 novembre 2008 (pdf)

Communiqué du 2 octobre 2009 (pdf)

Communiqué du 24 novembre 2009 (pdf)

La pétition (pdf)

Article Ouest-France du 24 mai 2011 (pdf)

Notre opposition reste entière

Manifestation contre la barge Flahault 24-05-2011Le 24 mai 2011, face à l'imminence de l'arrivée sur le bras de la Madeleine de la barge Flahault, malgré les 5 000 signatures récoltées contre cette implantation, le Collectif des associations du patrimoine industriel et portuaire de Nantes, dont nous sommes adhérents, a appelé à manifester pour redire ensemble notre opposition à cette installation le long des quais des chantiers.

Même si nous n'avons pas gagné ce combat, notre opposition à la privatisation d'un des plus beaux endroits de Nantes, sans aucun débat public, reste entière.

Plus de soixante mètres de quai réservés à quelques privilégiés payants... À qui fera-t-on croire que le lieu de rassemblement privilégié des Nantais lors de grandes manifestations nautiques et autres reste accessible à tous ?

Au moment où la barge s'est installée devant le site des chantiers, nous ouvrons un cahier de doléances pour recueillir l'avis de ceux qui, comme nous, contestent sa présence. N'hésitez pas à vous y exprimer...

Haut de page